• Livraison offerte à partir de 25 euros d'achat

Panier vide

Pêches, nectarines, brugnon : Comment les reconnaître ?

, dans Les fruits

C’est la saison des pêches, mais aussi des nectarines et des brugnons. Si vous avez parfois du mal à faire la différence entre les trois, vous êtes au bon endroit. L’équipe de La Cour d’Orgères a enquêté pour vous sur ce qui permet de reconnaître et de différencier ces fruits délicieux !

 


Les origines de la pêche

Notre histoire commence il y a 3.000 ans, dans une province de l’est de la Chine. C’est dans cette région que des archéologues ont retrouvé des noyaux de pêches similaires à ceux de nos espèces actuelles. Ce fruit juteux a ensuite voyagé et s’est répandu au Proche-Orient et en Inde. Au retour de sa conquête de la Perse, c’est Alexandre le Grand qui introduisit la pêche, alors appelée « pecta », en Europe.

À partir du XVIe siècle, elle fut très appréciée des aristocrates français. Il paraît que Louis XIV en était particulièrement féru, au point de faire planter plus de trente variétés différentes de pêcher à Versailles. Lorsque la cuisine française commença à se développer, la pêche devint un ingrédient de prédilection pour confectionner des déserts délicats. C’est ainsi que le célèbre pâtissier Auguste Escoffier créa la recette de la délicieuse pêche Melba en l’honneur de la chanteuse d’opéra australienne Nellie Melba. Depuis, ce dessert mythique composé d'une pêche pochée, de glace à la vanille et de coulis de framboise n’a cessé de régaler les gourmands.

 


Différencier la pêche, la nectarine et le brugnon

La nectarine et le brugnon sont des fruits issus de mutations du pêcher d’origine, le Prunus persica. Les trois fruits sont donc des cousins, qui ont tous leurs particularités, même si la différence est parfois subtile.

 


Pêche : Peau duveteuse et parfum doux

 

La pêche est reconnaissable par sa peau toute douce, légèrement duveteuse. Elle a un goût plus doux et moins acide que les nectarines ou les brugnons. Mais attention, il ne faut pas mettre toutes les pêches dans le même panier ! Il existe de nombreuses variétés qui ont toutes des propriétés différentes. À La Cour d’Orgères, nous avons choisi la pêche sanguine de la vallée du Rhône pour créer une délicieuse confiture douce et parfumée.

 


Brugnon : Peau lisse et chair juteuse

 

Le brugnon est souvent délaissé au profit de ses cousines, les pêches et les nectarines. Et pour cause, ce fruit pourtant délicieusement juteux est bien plus fragile. En France, nous faisons généralement la différence entre le brugnon et la nectarine selon l’adhérence du noyau à la chair. En effet, si la chair se détache bien du noyau, c’est une nectarine, sinon c’est un brugnon. Notez que dans de nombreux pays, toutes les pêches à peau lisse sont considérées comme des nectarines.

 


Nectarine : Peau lisse et couleurs variées

 

La nectarine partage avec le brugnon sa peau toute lisse. Néanmoins, elle se différencie par son côté caméléon puisque sa peau et sa chair peuvent être rouge, orange ou jaune. La nectarine est une drupe à noyau libre, cela signifie qu’il est facile de séparer son noyau de sa chair.

 


Que vous préfériez les pêches, les brugnons ou les nectarines, ne loupez pas la saison qui dure de juin à septembre !