Tel. 02 97 29 55 62 contact@lacourdorgeres.com
Votre panier est vide

Livraison offerte

à partir de 49€ d'achat

Pensez y !

Portrait gourmand de notre animatrice réseaux Mino

, dans En coulisses

Aujourd’hui, nous rencontrons Mino, notre animatrice réseau 100% pur beurre qui vient de fêter ses 60 bougies. Après 45 ans d’expérience dans le commerce, cette quiberonnaise passionnée de moto a rejoint La Cour d’Orgères en 2015. Arrivée lors de l’ouverture de la boutique de Vannes, Mino est tombée sous le charme de ces produits de qualité. Entre elle et La Cour d’Orgères, c’est comme une évidence ! Fière de travailler pour une entreprise du terroir, elle a à cœur de valoriser ce savoir-faire et de conseiller les clients dans une ambiance intime pour qu’ils se sentent comme chez eux.

Mino s’est gentiment prêtée au jeu du portrait chinois, découvrons ensemble les goûts de cette passionnée qui croque la vie !

Si j’étais un légume, je serais un poivron. Il donne beaucoup de goût à tous les plats et il y a mille et une façons de le cuisiner.

 

legume-poivron-rouge

 

Si j’étais un fruit, je serais un fruit de la passion ou un ananas. J’adore ces fruits exotiques pour leur goût acidulé.

 

Si j’étais une épice, je serais du cumin. Je l’utilise pour parfumer des boulettes de viande ou donner plus de goût à une quiche lorraine.

 

Si j’étais un dessert, je serais une mousse de chocolat. Avec en bonus, des petits éclats de chocolat croquants, c’est comme çà que je la préfère !

 

Si j’étais une confiture, je serais la confiture maracuja de La Cour d’Orgères. Elle me remémore des souvenirs de vacances en Sologne, la première fois que j’ai craqué pour son goût acidulé et très fruité.

 

confiture-maracuja-la-cour-dorgeres

 

Si j’étais un type de cuisine, je serais plutôt méditerranéenne avec un coup de cœur pour les recettes à la plancha : poisson et légumes grillés, un pur délice !

 

Si j’étais une boisson alcoolisée, je serais une flûte de champagne à la violette. Des amis m’ont fait découvrir cette saveur qui rappelle les bonbons à la violette de notre enfance.

 

Si j’étais une boisson non-alcoolisée, je serais un jus d’orange fraîchement pressé pour faire le plein de vitamines !

 

Si j’étais un ustensile de cuisine, je serais un rouleau à pâtisserie. Quand j’ai du temps, j’adore préparer de délicieux gâteaux pour mes proches.

 

Si j’étais un plat d’enfance, je serais le far breton ("chimpot") de Mamie Nénette, elle me gardait toujours les coins du gâteau.

 

Si j’étais un délice inavouable, je serais un chou à la crème pâtissière. C’est ma petite spécialité, il m’arrive même d’en manger au petit déjeuner !

 

choux-creme-patisserie

 

Si j’étais une recette vite faite, je serais un riz à l’espagnol. Faites simplement revenir du chorizo dans une poêle. Ensuite, retirez le chorizo et faites revenir le riz avec de l’huile d’olive, quelques poivrons coupés finement, un peu de safran et d’eau, et le chorizo. Vous laissez mijoter comme une paëlla et vous pouvez ajouter du poulet ou des crevettes.

 

Si j’étais un restaurant, je serais la Chaumine à Quiberon. Ce restaurant propose une cuisine pleine de fraîcheur, un cadre idéal et un accueil chaleureux (des bisous à Cyril !).

 

Si j’étais un plat, je serais un homard à l’armoricaine sans hésiter !

 

Si j’étais un petit plaisir gourmand, je serais des chouquettes. Les petits comme les grands en raffolent !

 

Si j’étais un gâteau, je serais un fondant au chocolat, mon péché mignon ;)

 

gateau-fondant-chocolat

 

Si j’étais une tarte, je serais tout simplement une tarte aux pommes.

 

Si j’étais une spécialité de chez moi, je serais une délicieuse crêpe de froment au citron.

 

crepes-portrait-mino

 

Merci à Mino pour ces confessions gourmandes !

Les commentaires Facebook

Les commentaires (0)

Déposer un commentaire
...veuillez patienter...
Les champs marqués d'une * sont obligatoires
Votre commentaire a bien été enregistré. Il sera validé très prochainement.
Aucun commentaire disponible. Soyez le premier à donner votre avis !