Tel. 02 97 29 55 62 contact@lacourdorgeres.com
Votre panier est vide

Livraison offerte

à partir de 49€ d'achat

Pensez y !

Histoire de famille de gourmands

Découvrez la petite histoire de la Cour d'Orgères : passé, présent et futur !

Quand l'assemblage des saveurs devient un art

Depuis plus de quarante ans, La Cour d’Orgères s’est fait connaître dans toute la Bretagne pour ses confitures, ses gâteaux, ses glaces et ses produits artisanaux.
Convaincues que la création de confitures est un véritable mode d’expression, Vérène et Marie-Charlotte Indekeu perpétuent aujourd’hui le savoir-faire familial transmis par leurs parents, en repoussant sans cesse les limites de la créativité culinaire. Passionnées par le goût, elles sélectionnent les meilleurs fruits, veillent à l’extrême précision de la cuisson et inventent des recettes surprenantes qui subliment les fruits en toute originalité.
Entre tradition et modernité, les collections éphémères de La Cour d’Orgères font entrer la confiture dans la cour des grands. Bien plus qu’une simple
gourmandise à tartiner, la confiture devient un met subtil et raffiné, qui trouve sa place dans de nombreuses recettes sucrées ou salées, quotidiennes ou gastronomiques...


Les confitures Haute Couture


Les confitures artisanales de La Cour d’Orgères apparaissent sur les marchés de Bretagne en 1976, l’année de la grande sécheresse. Devant la pénurie de lait de chèvre, Margareth et Pierre-Jan Indekeu tentent de diversifier leurs productions et renouent avec un savoir-faire traditionnel pour créer des confitures savoureuses. Le succès est immédiat, et ne se démentira pas. Depuis, les secrets de cuisson ont été transmis de père en filles, et les confitures sont toujours cuites à découvert, en petites quantités, dans un chaudron de cuivre rouge. Les fruits sont remués avec un écumoire et une cuillère en bois de hêtre, sans ajout de colorant et de conservateur et avec un minimum de sucre.
L’autre secret de fabrication de La Cour d’Orgères se trouve au coeur même des fruits. L’extrême attention portée à la sélection des ingrédients mène Vérène Indekeu sur les routes de France pour dénicher les meilleurs producteurs, saison après saison. Les figues viennent de Solliès, les abricots du Roussillon, les citrons de Menton, les clémentines de Corse et les mirabelles de Lorraine. Dès que possible, les produits bretons sont privilégiés, ainsi que les démarches respectueuses de l’environnement, mais avec toujours une priorité absolue au goût.
Cerise sur le gâteau, les confitures de La Cour d’Orgères se reconnaissent à leurs noms décalés et sophistiqués, à leurs étiquettes écrites à l’encre violette et à leurs packagings élégants...

 

 

Les confitures traditionnelles


La quintessence du fruit


Les recettes classiques et incontournables de confitures de fraises, de framboises, de figues, d’abricots ou d’oranges sont transcendées par un savoir-faire reconnu et récompensé par de nombreux prix. Plus originales, les confitures de mandarines, de cassis, d’ananas, de mangues, de goyaves roses et de maracuja séduisent les palais les plus exigeants.


Les créatives


Gardez l’esprit ludique !


Toute l’inventivité des soeurs Indekeu se retrouve dans ces assemblages de saveurs inattendues, aux textures fondantes et aux couleurs éclatantes. Au côté des collections éphémères inspirées par les envies de saisons, les grands succès de la marque bretonne se nomment Coeur de Breizh (pommes, caramel beurre salé), Pinacotonka (ananas, coco et fève Tonka), Ode à l’Amour (framboises, rose), Coeur grenadine (ananas, fraises, goyaves)...


Les Audacieuses Sucré-salé


Un autre regard sur la confiture ...


La confiture se réinvente aussi merveilleusement en mélange sucré-salé. Un confit de mangues au piment d’Espelette se cuisine en verrine de crevettes, une confiture de tomates vertes remplace le ketchup dans un burger et une confiture d’abricots est sublimée par un magret de canard. Découvrez aussi le somptueux Chutney normand (oignons, pommes, calvados), à déguster avec du boudin blanc ou une assiette de charcuterie...


Les Voluptueuses et Légères


Le fruit, rien que le fruit...


Dans ces gammes plébiscitées par les gourmets qui veulent garder la ligne et certains diabétiques, le sucre est remplacé par du fructose, naturellement présent dans le fruit. Le goût est le même que dans les confitures artisanales traditionnelles, avec une texture onctueuse et un taux de sucre très bas. Alors, fraises-rhubarbe, cerises, abricots-ananas ou mûres sauvages ?


Les Collections éphémères


Vite, vite, elles ne durent pas longtemps !


À chaque saison, La Cour d’Orgères propose une petite série de confitures, nées de la rencontre entre le maître confiturier et un ingrédient ou une saveur nouvelle. En février 2017, la confiture « Embrasse moi ! » célèbre l’union de la framboise et du litchi, en avril, « Jolie Frimousse » revisite la confiture de fraises avec du pamplemousse et du poivre de Timut, et en juin, gelée de mojito en collection capsule pour la fête des pères...


Les confitures sur-mesure


Imaginer, inventer, partager ...


La Cour d’Orgères collabore régulièrement avec d’autres enseignes gastronomiques pour créer des recettes adaptées à leurs identités. Ainsi sont nées une gelée de café avec les Cafés Caron, une confiture oranges-gingembre, une pomme aux épices de Noël et une « pinacolada » avec la chocolaterie Henri Le Roux.

 

Les autres gourmandises


Gâteaux, glaces, miels, caramels au beurre salé


Dans la pure tradition de la maison, La Cour d’Orgères continue à proposer son célèbre financier aux amandes et son gâteau breton traditionnel dont les recettes sont tenues secrètes, des caramels au beurre salé, des miels de Bretagne... Pendant tout l’été, bretons et vacanciers viennent aussi déguster les célèbres glaces de La Cour d’Orgères, qui font désormais partie du patrimoine gastronomique de Saint-Pierre-Quiberon !


Les Ateliers et les Evénements


Afin de transmettre une certaine idée de l’art de vivre et du goût, La Cour d’Orgères propose régulièrement des ateliers, des dégustations et des animations autour de la confiture. Parce que la confiture ne se savoure pas que dans les crêpes, mais aussi à l’heure de l’apéro, en verrines ou encore en pâtisserie....


Les offres corporate


La Cour d’Orgères propose aux entreprises de nombreux services, parmi lesquels l’organisation d’événements incentive dédiés à la découverte du goût et des cadeaux d’affaires personnalisés pour remercier les collaborateurs de la façon la plus gourmande qui soit...

 

La Cour d’Orgères en dates  : une histoire de famille


1973 : Margareth et Pierre-Jan Indekeu s’installent à la ferme de La Cour à Orgères (Ille-et-Vilaine), et commencent à vendre des fromages sur les marchés.


1976 : Face à la pénurie de lait de chèvre due à la sécheresse, ils développent avec succès le commerce de confitures maison.


1986 : La famille s’installe à Saint-Pierre-Quiberon et l’épicerie fine « La Cour d’Orgères » se fait connaître pour la qualité de ses produits.


2002-2009 : Vérène et Marie-Charlotte intègrent l’affaire familiale et développent de nouvelles gammes insolites et audacieuses. L’entreprise grandit et se positionne sur un marché artisanal haut de gamme.


2010-2017 : Les deux soeurs reprennent les rênes de l’entreprise et ouvrent les boutiques de Vannes, la Trinité sur Mer, et Port Maria à Quiberon.


Les 5 chiffres clés


1,6 million d’euros de chiffre d’affaires en 2016 soit +21% par rapport à 2015
6 boutiques, et une septième à l’étude
64 tonnes de confitures produites en 2016
18 salariés au siège et en boutiques
300 points de vente dans toute la France


Un savoir-faire récompensé


1993 : Diplôme d’honneur de la Confrérie Gastronomique de la Marmite d’Or pour l’excellence de ses confitures.
1994 : Concours des Maitres confituriers de France : Médaille d’Argent de la ville de Paris au Salon International de La Confiserie pour la Framboise Sauvage. Chevalier « Honoris Causa » de l’ordre des Maîtres Confituriers de France.
2004 : Concours des Maîtres confituriers de France : Confiture d’Argent au salon International de la Confiserie pour la confiture d’Orange. Grand ambassadeur de l’Ordre des Maîtres confituriers de France.
2005 : Trophée de la Gastronomie Bretonne : Médaille d’Or pour la confiture d’Orange. Médaille d’Argent pour la confiture de Framboise Sauvage.
2006 : Trophée de la Gastronomie Bretonne: Médaille d’Or pour la confiture de Mangue et la confiture de Griotte. Officier de bouche de la Confrérie Gastronomique de la Marmite d’Or. Oscar du Jeune entrepreneur pour l’export.

2014 : Médaille d'or pour la gelée de café, prix épicure du monde de l'épicerie fine
2016 : Le titre de « Maître Artisan Confiturier» remis par la Chambre des Métiers vient couronner et valider des années d’expérience en tant que Maître Confiturier de France et artisan.

2017 : 3eme prix au concours de chutney pour le Chutney Celtique - quetsches échalotes karri gosse  et 3ème prix au concours de confiture de légumes pour le jardin d'été - framboise poivron rouge, décernés par l'ordre maîtres confituriers de France. Grand prix de la pipéradère Salies-en-Bearn


Points de vente


La Cour d’Orgères a cinq boutiques en Bretagne Sud, à Quiberon, Saint-Pierre-Quiberon, La Trinité sur Mer et Vannes, et une boutique à Nantes depuis fin 2017. Ainsi qu’un réseau de plus de 300 revendeurs en France parmi lesquels on peut citer La Grande Epicerie de Paris, la Maison Plisson, Père Magloire, les Galeries Gourmandes... Plusieurs restaurants bretons, dont l’Hôtel Sofitel Quiberon Thalassa, proposent également les confitures de la Cour d’Orgères.
nos points de ventes en détail

 

*/