• Livraison offerte à partir de 25 euros d'achat

Panier vide

Le coing

Un fruit méconnu

Étrange pour certains, familier pour d’autres, le coing est un fruit souvent méconnu qui intrigue et qui fascine. Sa forme biscornue et son parfum si particulier transportent ceux qui l’ont mangé dans leur enfance pour un voyage nostalgique.

Si vous ne connaissez pas bien ce fruit, ne bougez pas, nous allons vous raconter son histoire…

Coings

D’où vient le coing ?

Le coing pousse sur un arbre nommé « cognassier » qui se plaît dans les régions tempérées. Le cognassier est un bel arbre originaire d’Iran et du Caucase, qui se pare de délicates fleurs blanches au printemps.

Dans la Grèce antique, le coing était très apprécié et il était souvent offert aux jeunes mariés car il représentait la fertilité et l’amour.

Le saviez-vous ?

Le terme « marmelade » viendrait du portugais « marmelada », qui veut dire « confiture de coing » ? Pourtant ce fruit n’est pas un agrume, mais bien un cousin de la pomme et de la poire.

Aujourd’hui le coing est principalement produit en Turquie et en Chine. En France, la production se concentre surtout dans les Alpes et en Provence mais vous pouvez trouver des cognassiers sauvages un peu partout dans l’hexagone.

Un fruit santé !

Le coing, un fruit santé

Très peu sucré, le coing est un fruit idéal pour celles et ceux qui veulent se faire plaisir sans culpabiliser, mais aussi pour les diabétiques.

Avec seulement 57 calories pour 100 grammes, vous pouvez y aller les yeux fermés !

En plus d’être peu sucré, le coing est très riche en antioxydants et en potassium, vous n’avez donc aucune raison de vous en passer... 

En quelle saison ?

Le coing n’est disponible que trois mois par an sur les étals de vos primeurs. S’il est généralement mûr du mois de septembre au mois de novembre, c'est en octobre qu’il est le meilleur. C'est donc par excellence un fruit d'automne.

Pour le choisir, assurez-vous que le petit duvet cotonneux qui le recouvre se retire facilement, et qu’il arbore une robe d’un beau jaune doré.

Comment l'utiliser en cuisine ?

Le coing en cuisine

Ce fruit étonnant se consomme toujours cuit. En effet, sa forte concentration en tanins rend sa chair très âpre lorsqu’elle est crue. Heureusement, cette sensation disparaît à la cuisson pour laisser place à un goût floral délicat.

Il existe de nombreuses façons de le consommer. Il est traditionnellement transformé en gelée ou en pâte de fruit.

Pour un dessert simple et gourmand, vous pouvez également le faire rôtir au four, avec un peu de vin rouge et de cannelle. Il réchauffera ainsi vos soirées d’automne entre amis.

Pour les cuisiniers inspirés, le coing peut également se préparer comme un légume et s’intègre parfaitement à un tajine ou à une soupe. Il se marie particulièrement bien au potiron dans un délicieux velouté. Il fera merveille pour accompagner un poulet au four.

Confiture artisanale aux coings